menu 1001 routes

ACCUEIL CHINE

(carte)
 

FUCKING CHINESE ADMINISTRATION

Nous sommes un peu sur les nerfs depuis 3 jours. Fucking chinese administration ! Notre visa expirant dans 2 jours, il nous fallait une extension. Tout bien calculé, renseigné, préparé, compté à l'avance. Nous devions la demander à Xiahe (Labrang), une petite ville Tibétaine du Gansu où nous comptions également nous reposer quelques jours. Eh bien : "Meiyou ! Meiyou !"
C'est tout ce que le personnel du bureau des affaires étrangères - censé s'occuper des étrangers - sait répondre. Bien entendu, impossible de savoir pourquoi. Pas un ne parle l'anglais.

Sachant que pour chaque jour d'overstaying, une pénalité de 2 x 500 F leur sera accordée (ndlr : nos z'héroïnes n'ont pas encore pratiqué l'€uro), les Globe-Tortues commencent à fulminer.

Apres avoir déniché un type qui s'exprime en Anglais, on comprend très vite qu'il va falloir aller voir ailleurs. Il nous indique vaguement d'autres villes du coin ou cela pourrait être possible. Nous assure de l'exactitude de ses informations.
Nous le croyons ! Que nenni ! Du tout faux ! On se tape 400 km de bus à sillonner le coin.

Après avoir essuyé d'autres : "Meiyou ! Meiyou !", après avoir été baladées de bureaux en bureaux, après que chaque bureau ait renvoyé le problème au bureau suivant en affirmant que là, le fameux tampon nous serait donné, nous avons atterri à Lanzhou... où ce matin l'affaire a enfin été réglée. Nous voilà tranquilles jusqu'au 13 mai, sans toutefois être assurées de pouvoir étendre une autre fois notre visa comme nous l'avions escompté.

A part "Meiyou ! Meiyou !", le Chinois est capable de dire n'importe quoi pour sauver la face, et surtout pas la vérité si cela ne correspond pas à ce que son interlocuteur veut entendre. De quoi devenir folles !

Voilà voilà. Nous sommes encore obligées de passer une nuit à Lanzhou (je ne supporte plus les villes chinoises) avant de retourner dans la montagne chercher nos vélos et reprendre la route car tout à l'heure, à la gare, ils ont dit : "Meiyou ! Meiyou ! Pas de bus pour Xiahe."

27 mars 2003

page précédentepage suivante
 

Textes, photos & dessins © 1001routes.com